Rechercher
  • Bernard Meier

Vacuité

Mis à jour : juin 6

A intervalle régulier, des petits messages "outrés" tentent de rappeler que linkedin n'est pas facebook.

Dans ces messages, les mêmes gardiens du temple linkedin prédisent la mort du réseau (ou du moins sa dépréciation) si la confusion devait s'étendre.

Or, ces mêmes personnes sont, bien souvent, celles qui "arrosent" le réseau (qu'il s'agisse de linkedin ou de facebook n'a, en fait, pas beaucoup d'importance) à raison d'une pluie de messages (j'aime, je suis, je partage) tous les jours, sans aucun commentaire, avis, aucune critique, explication; sans valeur ajoutée.

La question pourrait aussi être de savoir ce que font ces mêmes personnes, sur leur place de travail, sinon survoler, liker, partager, mais c'est là encore autre chose (bien qu'on se targue d'être sur un réseau de professionnels... qui ne travaillent donc pas beaucoup, semble-t-il).

ça n'est pas la confusion linkedin-facebook qui tuera linkedin, c'est son utilisation exagérée et déraisonnable.

Et comme le(s) même(s) réseaux eux-mêmes s'abreuvent de tout ce trafic creux et superficiel, la pollution des sites augmente un peu plus chaque jour.

Dommage.


0 vue

© 2008-2020 par bernard meier. Créé avec Wix.com 

  • Blanc LinkedIn Icône
  • Facebook Clean
  • Blanc Icône Instagram